Tous les sites de l'IGN | Le portail de l'IGN | RSS
L’essentiel La diversité des peuplements forestiers

La diversité des peuplements forestiers

Etat des lieux actuel

 [1]
La forêt française métropolitaine est majoritairement une forêt de feuillus, dont les peuplements représentent 67 % de la superficie forestière (9,9 millions d’hectares).
L’inventaire forestier national inventorie plus de 190 espèces d’arbres différentes, dont 142 espèces feuillues. Leur répartition géographique apporte une diversité régionale au territoire métropolitain.
Répartition des essences forestières principales
La diversité des peuplements [2]

La forêt française se partage en deux parts presque égales entre les peuplements purs (7,3 millions d’hectares) et les peuplements mélangés (7,4 millions d’hectares).
Parmi les peuplements mélangés, les peuplements à deux essences majoritaires représentent un tiers des peuplements, tandis que ceux à trois essences ou plus en représentent 17 %.

Les forêts du Nord-Est de la France et du Massif central sont les plus diversifiées. À l’opposé, le massif landais est un grand massif de peuplements purs de pin maritime.

Diversité des peuplements par région

Évolution des peuplements

 [3]

La part des peuplements purement feuillus n’a que très légèrement augmenté entre 1985 [4] (63 %) et aujourd’hui (67 %), mais l’évolution en surface est quant à elle importante : elle est passée de 7,7 millions d’hectares en 1985 à 9,9 millions aujourd’hui.
En l’espace de 30 ans, 4 départements ont plus que doublé leur surface de peuplements feuillus : la Haute-Corse, le Morbihan, la Corse-du-Sud et le Finistère.

L’évolution surfacique des peuplements purement conifères a quant à elle légèrement diminué, passant de 3,4 millions d’hectares en 1985 (soit 28 % de la superficie forestière de 1985) à 3,1 millions d’hectares aujourd’hui (soit 21 % de la superficie forestière actuelle).
Les variations au niveau départemental sont modérées, à l’exception des départements des Landes (-200 000 ha) et de la Gironde (-70 000 ha) affectés par les tempêtes qui ont touchées cette zone géographique.

Les peuplements mixtes ont évolué de 1,1 million d’hectares (soit 9 %) en 1985 à 1,8 million d’hectares (soit 12 %) aujourd’hui.

Notes

[1Les résultats de l’état des lieux actuel sont issus des cinq dernières campagnes d’inventaire forestier disponibles (2014 à 2018), correspondant à une année moyenne 2016

[2La diversité des peuplements ne peut être appréciée que dans les peuplements ayant un couvert d’arbres d’au moins 15 %. En France, plus d’un million d’hectares de forêt de production a un couvert d’arbres insuffisant (coupes, jeune peuplement, etc.) pour y déterminer un type de peuplement. Les peuplements où le couvert est suffisant sont appelés peuplements recensables.

[3De même, la composition des peuplements n’est appréciée que dans les peuplements ayant un couvert d’arbres d’au moins 15 %, alors appelés recensables. Ainsi, pour 1985, la surface forestière totale considérée est de 12,1 millions d’hectares et pour 2016 de 14,8 millions d’hectares.

[4Résultats issus des inventaires départementaux menés entre 1978 et 1994, soit une année moyenne 1985.


ACTUS INVENTAIRE FORESTIER

(Cliquez ici pour en savoir plus)