Tous les sites de l'IGN | Le portail de l'IGN | Fil d'actualités

F

F

Feuillu

Les feuillus sont des arbres qui peuvent avoir une ou
plusieurs tiges. Ils ont des feuilles et sont issus d’une graine « cachée »
(angiosperme).

Lorsque la tige est issue d’une graine,
on parle d’arbre de futaie.

Lorsqu’il y a une ou plusieurs tiges issues de rejet de
souche, on parle d’arbre de taillis.

Forêt

Ancienne méthode

La forêt est un territoire occupant une superficie d’au
moins cinq ares avec des arbres capables d’atteindre une hauteur supérieure à 7 mètres à maturité
in situ un couvert arboré de plus de 10 % et une largeur d’au
moins 25 mètres.

Les
sites momentanément déboisés ou en régénération sont classés comme forêt même
si leur couvert est inférieur à 10 % au moment de l’inventaire.

N.B. : Les peupleraies (taux
de couvert libre relatif des peupliers cultivés supérieur à 75 %) ne sont pas
inclues dans la définition de la forêt. Les noyeraies et les châtaigneraies à fruits ainsi que
les truffières cultivées et les vergers sont également exclus (productions
agricoles).

Nouvelle méthode

La forêt est un territoire occupant une superficie d’au
moins 50 ares avec des arbres capables d’atteindre une hauteur supérieure à cinq
mètres à maturité in situ
un couvert arboré de plus de 10 % et une largeur moyenne d’au moins 20 mètres.

Les
sites momentanément déboisés ou en régénération sont classés comme forêt même
si leur couvert est inférieur à 10 % au moment de l’inventaire.

Elle n’inclut pas les terrains dont l’utilisation du sol
prédominante est agricole ou urbaine.

N.B. : Les peupleraies (taux
de couvert libre relatif des peupliers cultivés supérieur à 75 %) sont
inclues dans la définition de la forêt.

Forêt de production

Ancienne méthode

Une forêt de production est une forêt disponible pour la
production de bois, c’est-à-dire où l’exploitation du bois est possible (sans
considération de rentabilité économique) et compatible avec d’éventuelles
autres fonctions.

Nouvelle méthode

La forêt de production est un terrain de superficie au moins égale à 50 ares et de largeur supérieure ou égale à 20 m où croissent des arbres dont le taux de couvert absolu est au moins égal à 10 % et pouvant être utilisés pour produire du bois. Cela signifie que le terrain doit permettre une production de bois sans qu’une autre utilisation ou les conditions physiques ne viennent en empêcher l’exploitation (réserve intégrale, zone inaccessible,
etc.).

Forêt fermée

Forêt
où le couvert des arbres est supérieur ou égal à 40 %.

Les sites momentanément déboisés ou en régénération sont
classés comme forêt fermée ou ouverte, selon l’occupation présumée avant
perturbation, même si leur couvert est inférieur à 10 % au moment de
l’inventaire.

Forêt ouverte

Forêt
où le couvert des arbres est supérieur à 10 % et inférieur à 40 %.

Les sites momentanément déboisés ou en régénération sont
classés comme forêt fermée ou ouverte, selon l’occupation présumée avant
perturbation, même si leur couvert est inférieur à 10 % au moment de
l’inventaire.

Forme du houppier

La forme du houppier caractérise
l’importance du volume du houppier par rapport à la tige et l’existence d’une
taille des branches. La variable peut prendre les modalités suivantes :

- têtard : houppier taillé à une hauteur comprise entre 1,3 et 4
mètres ;

- faible houppier : arbre ni taillé, ni émondé, ni fortement
taillé dont le volume du houppier est inférieur à 2 stères par mètre cube de
tige ;

- fort houppier : arbre ni taillé, ni émondé, ni fortement
taillé dont le volume du houppier est supérieur à 2 stères par mètre cube de
tige ;

- ébranché : arbre émondé ou fortement élagué.

Forme de la tige

La forme de la tige caractérise la présence de jumelle,
fourche ou cassure :

- tige normale  : tige non jumelle, non fourchue,
non écimée (tige unique) ;

- tige jumelle  : plusieurs tiges soudées depuis la
base jusqu’à une hauteur d’au moins 1,30 mètre ;

- tige fourchue  : tige non jumelle avec une inclinaison
inférieure à 50 grades au dessus de 1,30 mètres, un écart entre la longueur des
deux branches inférieur à 20 % de la plus longue et un diamètre médian des deux
branches différant de moins de 10 % ;

- tige écimée  : tige non
jumelle, non fourchue et cassée accidentellement en cime.

Futaie

Les
arbres de futaie sont issus d’une graine et n’ont qu’une seule tige.

Les peuplements en futaie ont un taux de couvert relatif des
arbres d’origine futaie supérieur ou égal à 75 %.

IGN / MTES - MAA
  • L'IGN a pour vocation

  • de décrire la surface du territoire national
  • et l'occupation de son sol, et d'élaborer
  • et de mettre à jour l'inventaire permanent
  • des ressources forestières nationales.
  • Découvrir l'institut