Tous les sites de l'IGN | Le portail de l'IGN | Fil d'actualités
Accueil du site > FR > L’inventaire forestier > Méthode d’inventaire > Plan d’échantillonnage pour un inventaire annuel du territoire métropolitain

Plan d’échantillonnage pour un inventaire annuel du territoire métropolitain

La méthode de l’inventaire forestier statistique repose sur l’échantillonnage.
Des observations et des mesures sont exécutées sur des placettes associées à des points d’inventaire. Tout point d’inventaire est rattaché à un nœud d’une grille à maille carrée de 1 km de côté, et donc 1 km² de surface, mise en place pour une période de dix ans sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Les coordonnées des points d’inventaire sont déterminées aléatoirement autour du nœud auquel ils se rattachent. Un point d’inventaire au moins est rattaché à chaque nœud mais dans certains cas deux ou quatre points d’inventaire peuvent être rattachés au même nœud, l’un d’eux étant dit point principal :

  • le territoire a été partagé, en fonction des connaissances acquises, en deux zones selon que la probabilité que se trouvent des peupleraies cultivées est forte ou faible ; dans la zone de forte probabilité appelée zone populicole, quatre points d’inventaire formant un carré de 450 m de côté sont attachés à un même nœud ;
  • en montagne (zone d’altitude supérieure à 1 200 m et de pente supérieure à 30 % ou d’altitude supérieure à 1 700 m quelle que soit la pente dans les Alpes, les Pyrénées et en Corse), deux points d’inventaire formant la diagonale d’un carré de 450 m de côté sont attachés à un même nœud.

 

Noeud, point principal et points secondaires

Noeud, point principal et points secondaires

Chaque année on utilise un dixième du réseau des nœuds, choisis de manière à former une grille à maille carrée de 10 km² de surface. Chaque échantillon annuel présente ainsi la même propriété de répartition uniforme dans l’espace ; il comporte 55 000 nœuds et environ 80 000 points d’inventaire.

Configuration optimale entre points de la campagne « standard » et points de la campagne « retour »

Passage d’un niveau n à un niveau n+3

Passage d’un niveau n à un niveau n+3

Chaque échantillon annuel se décline en plusieurs sous-échantillons emboîtés de densité décroissante. Les différentes opérations effectuées sur l’échantillon annuel sont affectées à un sous-échantillon de niveau donné. Les données collectées sur un point dépendent du niveau le plus élevé du sous-échantillon auquel appartient son nœud, de son occupation et de son utilisation du sol déterminée par la photo-interprétation ponctuelle et de la zone géographique où se situe son nœud.

Le premier niveau (niveau 1) auquel appartiennent tous les nœuds correspond à la photo-interprétation (1 noeud représente 1000 hectares). Les travaux de terrain s’exécutent sur un sous-échantillon de points :

- de niveau 2 : la plupart des points en forêt et toutes les peupleraies, soit un point pour 2 000 hectares ;
- de niveau 3 : les points en zones à densité réduite, les points dont la couverture du sol est lande sauf exception, soit un point pour 4 000 hectares ;
- de niveau 4 : les points dont la couverture du sol est la lande dans les zones à densité réduite, les points hors forêt à proximité d’éléments linéaires.

Eéchantillon annuel à plusieurs niveaux emboités

Eéchantillon annuel à plusieurs niveaux emboités

IGN / MTES - MAA
  • L'IGN a pour vocation

  • de décrire la surface du territoire national
  • et l'occupation de son sol, et d'élaborer
  • et de mettre à jour l'inventaire permanent
  • des ressources forestières nationales.
  • Découvrir l'institut