Tous les sites de l'IGN | Le portail de l'IGN | Fil d'actualités

Les indicateurs de gestion durable

La gestion forestière durable est définie dans la résolution n°1 de la conférence de Helsinki, 1993, comme la « gérance et l’utilisation des forêts et des terrains boisés, d’une manière et à une intensité telles qu’elles maintiennent leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour le futur, les fonctions écologiques, économiques et sociales pertinentes, aux niveaux local, national et mondial, et qu’elles ne causent pas de préjudice aux autres écosystèmes ». Ces termes sont repris dans l’article L 1 du code forestier actuellement en vigueur. Pour évaluer le caractère durable de la gestion des forêts, on utilise des critères de gestion forestière durable « aspect considéré comme important et par lequel on pourra juger un succès ou un échec. Les critères servent à définir les éléments essentiels ou l’ensemble des conditions ou les processus par lesquels la gestion durable peut être jugée ».

Six critères ont été définis au niveau européen dans le cadre du processus des Conférences ministérielles pour la protection des forêts :

1. Conservation et amélioration appropriée des ressources forestières et de leur contribution aux cycles mondiaux du carbone ;

2. Maintien de la santé et de la vitalité des écosystèmes forestiers ;

3. Maintien et encouragement des fonctions de production des forêts (bois et non bois) ;

4. Maintien, conservation et amélioration appropriée de la diversité biologique dans les écosystèmes forestiers ;

5. Maintien et amélioration appropriée des fonctions de protection de la gestion des forêts (notamment sol et eau) ;

6. Maintien d’autres bénéfices et conditions socio-économiques.

Chaque critère se décline ensuite en plusieurs indicateurs de gestion forestière durable « mesure quantitative, qualitative ou descriptive qui, mesurée et surveillée périodiquement, montre la direction du changement ».

L’IFN est fortement engagé sur la thématique des indicateurs de gestion durable, tant au niveau national, qu’européen et mondial. Outre sa participation à la définition d’indicateurs au niveau européen, il assure le rôle de coordinateur et de correspondant français sur ces questions auprès des instances nationales et internationales.

Dans ce contexte, l’IFN produit pour Forest Europe les indicateurs de la France harmonisés au niveau européen. Parallèlement, l’IFN a été associé à la publication de la première édition des Indicateurs nationaux de gestion durable en 1995. Le ministère chargé des forêts lui a confié la rédaction des deux éditions suivantes, de 2000 et 2005. Il vient de terminer la quatrième édition qui comprend les 35 indicateurs CMPFE complétés par des indicateurs spécifiques à la France (actuellement au nombre de 18).

L’IFN assure également le rôle de correspondant national pour la rédaction (France métropolitaine) et la coordination (DOM) de la réponse de la France à l’enquête quinquennale « évaluation des ressources forestières mondiales » (ou FRA en anglais) conduite par la FAO. La version 2010 de l’enquête FRA compte 17 tableaux sur la forêt française.

 

  • L'IGN a pour vocation

  • de décrire la surface du territoire national
  • et l'occupation de son sol, et d'élaborer
  • et de mettre à jour l'inventaire permanent
  • des ressources forestières nationales.
  • Découvrir l'institut