Tous les sites de l'IGN | Le portail de l'IGN | Fil d'actualités
Accueil > FR > La forêt française > Les conditions écologiques > Les conditions écologiques

Les conditions écologiques

Depuis 1992, l’inventaire forestier recueille des données phytoécologiques sur toutes ses placettes en complément des données dendrométriques. Dès les années 1980, il a semblé nécessaire d’acquérir des informations sur les conditions environnementales de croissance des peuplements pour mieux décrire et comprendre la production forestière et le fonctionnement des écosystèmes forestiers. Après une période de mise en place des protocoles dans les régions méditerranéennes et du nord-est, les relevés ont été généralisés à l’ensemble de la France au début des années 1990.
Les informations suivantes sont recueillies sur chaque placette : topographie locale, caractéristiques pédologiques (description de la roche mère, du sol et de l’humus) et liste de toutes les espèces végétales présentes sur un cercle de 15 m de rayon (707 m2) avec leur recouvrement.

À ce jour, l’IGN dispose d’environ 160 000 relevés couvrant 95 % de la surface forestière, constituant ainsi la plus importante base de données phytoécologiques forestière française.

Cette base de données permet de connaître la répartition spatiale des espèces forestières et les principaux facteurs conditionnant leur présence et leur développement.

Distribution spatiale des groupes d’humus

Les cartes ci-contre représentent la distribution des grands types d’humus et de la myrtille (Vaccinium myrtillus) dans les peuplements forestiers français. Chaque point correspond à un point d’inventaire au sol réalisé entre 1989 et 2015.

La myrtille est une espèce commune en montagne, comme on peut le voir sur la carte. Elle est présente en plaine dans le nord de la France et est absente de la région méditerranéenne et du sud-ouest. Elle préfère les endroits où règne une forte humidité atmosphérique. Elle est plutôt caractéristique des sols acides et des humus de type moder à mor en général mais se rencontre aussi sur d’autres types d’humus en montagne.
D’après les cartes d’humus et l’étude de la fréquence de la myrtille par type d’humus, celle-ci est plus fréquente sur les humus du groupe des moder (moder, hemi-moder) et des dysmull (dysmull, oligomull, amphimull) et plus rare sur le groupe des dysmoder (mor, dysmoder) et des humus carbonatés et hydromorphes.

 

IGN / MTES - MAA
  • L'IGN a pour vocation

  • de décrire la surface du territoire national
  • et l'occupation de son sol, et d'élaborer
  • et de mettre à jour l'inventaire permanent
  • des ressources forestières nationales.
  • Découvrir l'institut